Anne et Vincent CORBIÈRE

Anne et Vincent CorbièreTextiles / Sculptures / Mobilier

Créations

Textile

Les textiles que je créé commencent par mes choix de fils et de couleurs, lorsque j'imagine leur destination - un rideau, un siège, la face d'un coussin ou d'un paravent..... Le visuel et le sensuel, le caractère des fibres (soie, lin, coton mercerisé, vinyle, high-tech polyester, rotin, or et argent, cachemire et bébé alpaga) combinés avec la structure du tissage - qui, comme dans une recette, est le mariage idéal des ingrédients - jouent tous un rôle dans mes choix lorsque j'imagine, puis réalise, une nouvelle étoffe.

C'est toujours une expérience grisante et surprenante que de découvrir comment tous ces éléments fusionnent sur le métier pour faire naître une nouvelle pièce.

Tissus et mobilier

Ce travail commun est le résultat d'un échange constant. Nous partageons l'un avec l'autre une vision, une envie, pour chaque nouvelle pièce. De là découle nos recherches, et l'échange de nos propositions jusqu'à voir apparaître la personnalité de notre sujet. Nous pouvons ensuite chacun réaliser notre part.

Mobilier

Les bois que je choisis sont presque toujours des essences françaises; Noyer, Chêne, Poirier, Tilleul, Alisier.
Toutes les couleurs que j'utilise pour mes pièces sont faites par oxydation, une technique qui me permet de transformer la teinte naturelle des bois, d’après des méthodes anciennes, jouant ainsi avec les propriétés tanniques de la plus part des essences et créant des couleurs lumineuses et durables dans le temps.

Les pièces finies sont presque toujours cirées, dans certains cas après avoir appliqué une couche de protection sur les surfaces qui risqueraient d'être tachées.
Pour le métal, mon choix se porte le plus souvent sur le bronze, le laiton et le fer.

Sculptures

Mes sculptures sont en noyer, poirier, hêtre, if, chêne, et parfois en ébène. J'aime que les bois montrent leur caractère et l'histoire mystérieuse de leur vie passée. Ainsi mon travail est guidé par les pièces de bois qui peuplent mon atelier.

Je les sculpte comme si les formes que j'en dégage avaient toujours été en elles.

Textiles dans la mode

Créer pour la Haute Couture et le luxe est un échange riche en possibilités, lorsque je porte mes idées de recherches à la rencontre de la vision des designers et des exigences identitaires de chaque maison.

Édition

V&A Company

Anne et Vincent Corbière ont fondé V&A company afin de concevoir et créer des collections commerciales en parallèle à leurs activités d'artistes et de créateurs de pièces uniques.

Cette structure leur permet :
- de donner jour à des projets de collections textiles, de coussins et d'accessoires pour la décoration intérieure,
- d’éditer le travail d'autres artistes qu'ils admirent.

Le premier projet à voir le jour est une collection de stores baptisée "les jalousies" et ses accessoires.

Les jalousies

C'est le mariage de rotins produits en commerce équitable avec l'élégance de fils choisis chez des filateurs européens.
Il en résulte une collection luxueuse conçue par Anne et Vincent Corbière, de stores tissés main sur mesure et équipés sur demande de valences et de barres de lest simples ou sculptées.

Roze d'Anjou

Anne Corbière et Antoinette Roze ont choisi le nom de Roze d'Anjou pour illustrer leur collaboration sur des collections de tissus d'ameublement.
Les Soieries Jean Roze, dirigées maintenant par Antoinette Roze et fondées au XVIIème siècle à Tours, sont les derniers fabricants de soieries encore actifs dans cette région. L’entreprise est très prisée par les décorateurs, les monuments historiques européens et les châteaux de la Loire, pour sa capacité à produire encore des soieries en jacquard basées sur leurs documents d'archives et leur savoir-faire.

Anne a commencé à collaborer avec Antoinette en lui demandant de produire un tissu métallique difficile à réaliser en production mécanique.
Leur amour commun pour la soie et les belles matières les a incitées à rassembler leurs talents complémentaires. Ainsi est né le "Jardin des Simples", une première collection aux couleurs lumineuses en fils de soie épais, traduit en diverses textures selon les souhaits du client. Cette première collection de Roze d'Anjou est maintenant commercialisée à Paris, Londres et New-York.

Projets

Prochainement...

À propos

Démarche

Le partage et le mélange de nos cultures, notre rapport aux matières, l'addition de nos savoirs et de nos savoir-faire nourrissent nos inspirations communes. Notre vocabulaire s'inspire du souvenir permanent que nous suggèrent diverses périodes de l'Histoire que nous admirons, des plus lointaines aux plus proches, ainsi que de tous les langages visuels que nous rencontrons dans nos voyages vers l'est et l'ouest. De là découlent les formes et les textures que nous créons. Notre production allie conception et réalisation.

Nous échangeons et partageons nos points de vue, nos visions, et ce que nous inventons est le fruit de ce dialogue.

Nous avons un compagnon imaginaire dans cette aventure; celui d'Orlando, raconté par Virginia Woolf, personnage aux multiples vies et facettes, homme ou femme, évoluant à travers diverses époques et pays. Ensemble, nous imaginons les objets et les œuvres dont Orlando se serait entouré au cours de son histoire. Peut être l'ombre de sa présence nous permet-elle d'explorer des univers qui sinon nous seraient toujours demeurés cachés.

La quête délibérée de la beauté nous guide.

Telles des pages d'écriture graphiques, ponctuées de textures, de motifs et de couleurs, les tissus d'Anne racontent une histoire à la manière épurée de Hans Hartung, ou celle plus baroque d'un décor de Peter Greenaway.
Elle joue avec la lumière pour apporter à ses créations transparence, brillance ou éclat.

Le travail sur le mouvement, ou comment l'exprimer, lui donner de la force, accentuer sa présence, sous tend toutes les créations de Vincent.
Il sculpte, façonne les surfaces, sublime la nature des bois et des métaux en jouant avec l'alchimie des couleurs oxydées et les finitions raffinées et naturelles.

Anne

Anne débute son apprentissage des travaux d'aiguille et de tissage avec sa mère et ses grand-mères, en grandissant dans le nord ouest des États-Unis.

Elle découvre très tôt l'Europe et la richesse visuelle de ses musées et ses cathédrales, lors d'un séjour d'une année avec sa famille en Grande-Bretagne.

Après ses études de Lettres françaises à Seattle, puis à Montpellier, elle travaille dans des ateliers de costumes à San-Francisco, à Londres et à Paris. Ces expériences lui permettent de poursuivre sa passion de créer des belles choses et d'acquérir de nouvelles connaissances sur l'histoire de l'art grâce aux créations théâtrales et cinématographiques auxquelles elle participe.

La découverte du monde de la teinture des tissus est très importante et marque le début d’un rapport intime avec les textiles et la couleur. Anne est la responsable des teintures pour la production épique du Mahabharata de Peter Brook. Elle est également l'assistante de Christian Lacroix sur un grand nombre de créations d'opéra et de théâtre.

Le désir grandissant de concevoir elle même des étoffes l'amène à intégrer l'ANAT (Atelier National d'Art Textile, une branche de l'ENSCI à Paris) pour se spécialiser dans la création textile chaine et trame sur métier à bras.

Ses premiers clients sont des maisons de la Haute Couture, telles Christian Lacroix, Christian Dior, Chanel, Givenchy, Balenciaga et Roger Vivier.

Aujourd'hui, et depuis le début de sa collaboration avec Vincent, Anne travaille presque exclusivement pour le monde de la décoration et de l'architecture d'intérieur. Peter Marino, Chahan, Muriel Brandolini, Muse Enterprises, Jacques Grange, Michael Smith, et Demish-Danant font appel à elle.

Parallèlement, Anne a fondé une association en compagnie de plusieurs collègues, l'Atelier du Haut Anjou, qui organise des stages d'initiation et de formations à plusieurs techniques de création textile.

Elle est également intervenante spécialisée à l’IFM (Institut Français de la Mode) à Paris.

Vincent

Marqué par son enfance nîmoise où l'omniprésence de la Grèce et de la Rome antique se niche partout dans la ville, l'esthétique de Vincent s'apparente à un archaïsme et une sophistication très ancienne, toujours en référence aux lignes pures du classicisme.

Vincent s'est d'abord formé chez les Compagnons du Devoir à Nîmes et à Montpellier, afin d'acquérir les techniques liées au travail du bois et de l'ébénisterie. Puis, passionné par la musique, il s'oriente vers la fabrication d'instruments de musique et poursuit une formation de luthier, en guitare classique, à Londres. De retour en France, il établit son atelier de lutherie à Paris, tout en poursuivant sa quête artistique orientée vers le dessin, la peinture, le mobilier et la sculpture. En parallèle il apprend la finesse des couleurs en les préparant pour les prises de vue de Serges Lutens.

De plus en plus attiré par le mobilier et la sculpture, il conçoit ses premières pièces qu'il montre à Pierre Passebon et Jacques Grange en 1992. C 'est le début d'une collaboration qui perdure encore aujourd'hui.

Il présente sa première exposition personnelle à la Galerie de Pierre Passebon en 1993. Le regard de Pierre sur son travail a été essentiel et a permis de mettre en valeur la richesse de son vocabulaire, des formes et des proportions de ses créations.

D'autres expositions en duo avec Anne suivront en 1998, et 2006, toujours à la Galerie du Passage, à Paris, qui les propulsent en tant que couple de créateurs et suscitent des commandes de nombreux décorateurs (Jacques Grange, Alberto Pinto, Peter Marino, Chahan, Michael Smith, Muses Enterprises), de clients et collectionneurs privés.

En 2011, ils rencontrent Renaud Vuaillat, qui a ouvert la Twenty First Gallery et qui, depuis présente leur travail à New York.

Presse

ELLE Décoration

En Provence, une vraie liberté de tons